Une année de volumes globalement normaux se termine sur une note positive

TORONTO –L’année 2019 de TransCore Link Logistics s’est conclue sur un fort quatrième trimestre, alors que les volumes de marchandise Loadlink grimpaient en même temps que les volumes de camions disponibles enregistraient une baisse. Les volumes de marchandise du quatrième trimestre ont augmenté d’un solide 7% comparativement au trimestre précédent.

Comme c’est la norme durant le pic saisonnier, les volumes de cargaisons de décembre ont été fort positifs, les chiffres s’apparentant à ceux du milieu de l’année 2018 alors que la demande était plus soutenue. Des baisses de disponibilité de camions et de cargaisons étaient prévues pour la mi-décembre et ce scénario s’est en effet matérialisé. Malgré ce déclin tardif durant la période de pointe des Fêtes, les volumes globaux de cargaisons de décembre ont surpassé ceux de novembre de 5% et, sur une base annuelle, ont battu ceux de décembre 2018 par une marge annuelle de 12%.

image_2019_december_freight_index_pie_graph_fr.png

Faits Saillants Des Volumes De Marchandise 2019 :

  • Les volumes mensuels de cargaisons ont suivi une courbe haussière pendant trois mois consécutifs depuis septembre, ce qui représente la plus longue période d’augmentations mensuelles consécutives.
  • Le bond mensuel le plus significatif s’est produit en janvier, alors que les volumes de cargaisons ont été 31% plus élevés qu’en décembre 2018.
  • Sur une base annuelle, l’augmentation la plus notable s’est produite en décembre, avec des chiffres 12% plus élevés qu’en décembre 2018.
  • En moyenne sur une base annuelle, les volumes de cargaisons ont affiché une moyenne 30% inférieure aux volumes totaux moyens 2018, qui étaient au-delà de la normale.

image_2019_december_freight_index_line_graph.png

 

Utilisation de l’équipement

Les volumes d’équipement de 2019 doivent être comparés avec ceux sans précédent de 2018, marqués par un nombre réduit de camions sur le marché ponctuel au comptant alors que l’obligation d’utiliser des livres de bord électroniques (ELD) a engendré un manque de camions disponibles. Les volumes de cargaisons ont atteint des sommets records, ce qui a obligé les transporteurs à se procurer davantage de camions afin de répondre à la demande.

Avec la livraison des nouveaux camions à la fin de 2018 et au début de 2019, l’introduction d’une capacité additionnelle pendant une année 2019 marquée par une baisse des volumes de transport a fait en sorte que plus de camions se sont trouvés disponibles sur le marché ponctuel au comptant. La tendance des volumes d’équipement a été très similaire à celle de 2018, mais à un niveau plus élevé à l’exception de février. Les volumes globaux d’équipement pour l’année ont été les plus élevés de l’histoire de Loadlink. Cela pourrait résulter de l’ajout de capacité par les flottes après une année 2018 particulièrement occupée.

Les affichages d’équipement de décembre ont décliné de 14% comparativement à ceux de novembre mais étaient en hausse de 11% en comparaison avec ceux de décembre 2018. C’est en mai 2019 qu’on a observé le plus grand nombre d’affichages de camions disponibles de l’histoire de Loadlink, alors que février était à l’opposé du spectre avec le nombre le plus bas. Le Truck Index mensuel de Loadlink a fracassé la marque des 200 pour la première fois cette année, indiquant que le nombre de camions sur le réseau avait doublé par rapport au moment de référence où l’indice a été établi. Cette donnée est significative puisqu’elle illustre la hausse du nombre de transporteurs utilisant Loadlink, ainsi qu’un virage de capacité sur le marché ponctuel au comptant.

Le ratio camions par cargaison (ou la capacité) de décembre s’est rétracté de 19%, atteignant 2,78 par rapport à 3,43 en novembre. Sur une base annuelle, le ratio camions par cargaison a à peine bougé, la variation étant de 1% par rapport au taux de 2,82 observé en décembre 2018. L’année a débuté avec de meilleurs ratios, mais ceux-ci ont augmenté au fur et à mesure que la croissance de la capacité dépassait celle des volumes de cargaisons. Juillet et octobre ont affiché un déséquilibre de camions excédentaires avec des valeurs dépassant 4,00 mais celles-ci se sont normalisées mois après mois depuis.

image_2019_december_truckload_index.png

 

Impact sur l’industrie en 2019, perspectives préliminaires de 2020

L’année qui vient de se terminer a été tumultueuse pour l’industrie du transport de marchandise, après une année de boum en 2018, alors que les volumes de cargaisons atteignaient de nouveaux sommets. Une surabondance de capacité, l’incertitude entourant le commerce international, les frais d’assurance à la hausse et des tarifs peu convaincants ont tous joué un rôle évident dans le déclin de l’ensemble du marché du transport au Canada. Les conditions sur le marché ponctuel au comptant ont peut-être fléchi par rapport à une année 2018 remarquable mais elles sont demeurées plus constantes, de façon similaire aux dernières années.

Les volumes du début de 2019 ont démarré solidement mais ont perdu du souffle au deuxième trimestre. Ce déclin s’est poursuivi tout au long de l’année, la période estivale étant la plus tranquille. Par contre les volumes ont repris du tonus de façon constante au cours du dernier trimestre de 2019.

L’introduction de nouvelles initiatives en matière de drogue et alcool par la FMCSA pourrait modifier la perspective d’offre du début de 2020, puisqu’un plus grand nombre de tests de dépistage de drogue et d’alcool ainsi qu’un contrôle plus serré des contrevenants pourraient avoir pour effet de retirer de la capacité du marché. Avec des accords commerciaux majeurs devant entrer en vigueur au début de 2020, on pourrait noter certaines améliorations sur le marché en cette nouvelle année. Alors que de nouvelles réglementations et des mesures d’application plus strictes entrent en ligne de compte, l’équilibre entre l’offre (l’équipement) et la demande (la marchandise à transporter) pourrait se déplacer, amenant des hausses de tarifs dans son sillage.

Tarifs ponctuels au comptant

Selon l’outil Rate Index de TransCore Link Logistics, les tarifs mensuels payés par remorque au Canada ont baissé par rapport à ceux de 2018 mais ont néanmoins atteint un sommet annuel en décembre dernier. Que ce soit par rapport à ceux du mois précédent ou de décembre 2018, les tarifs de décembre 2019 ont été 2% plus élevés. Les tarifs transfrontaliers par remorque ont pâti davantage en décembre, la baisse étant de 10% par rapport à décembre 2018. Ils sont cependant demeurés pratiquement inchangés comparativement à ceux de novembre 2019. L’obtention tardive de certaines données de tarifs pourrait légèrement fausser les comparaisons ci-dessus mais les tendances saisonnières reflètent historiquement des tarifs élevés durant la période du pic de magasinage des Fêtes.

Les guerres tarifaires internationales, en particulier celles qui affectent nos voisins d’Amérique du Nord, pourraient avoir joué un rôle plus important comparativement à l’année précédente. Cela dit, on observe habituellement des hausses de tarifs en décembre, alors que les détaillants ont tendance à faire le plein d’inventaires en préparation de la grande saison de magasinage, une période où moins de chauffeurs sont disponibles pour prendre la route.

À propos des indices TransCore

Les tarifs de charges complètes par région peuvent être connus grâce à l’outil Rate Index de TransCore, tout comme les données historiques et en temps réel des volumes totaux de camions et de cargaisons, sans oublier les ratios de régions spécifiques, auxquels on peut accéder via le Posting Index de TransCore.

L’indice de fret canadien de TransCore mesure de façon précise les tendances en matière de transport de fret par camion. Les composantes de l’indice de fret sont recueillies auprès d’environ 5 600 entreprises de camionnage et courtiers en transport du Canada. Ces données incluent toutes celles soumises par les clients de Loadlink en ce qui a trait aux cargaisons domestiques, transfrontalières et inter-états.

À propos de TransCore Link Logistics

Recherchant un meilleur moyen de jumeler les charges de fret disponibles avec les camions, TransCore Link Logistics a créé en 1990 Loadlink, un plateau de cargaisons reliant courtiers, transporteurs, propriétaires-exploitants et flottes privées du Canada à une base de données en temps réel de 15 millions de cargaisons, d’expéditions et de camions, soit la plus importante du secteur. L’indice de fret canadien définit désormais le mouvement du fret sur le marché. La société fournit également à ses clients des solutions de répartition, les manifestes d’ACE/ACI , l’indice d’affichage, des solutions de crédit, de l’affacturage, des plateaux d’emplois de transport en ligne, un logiciel de kilométrage et plus encore.

Vous trouverez plus d'informations sur TransCore Link Logistics sur le site www.transcore.ca, @loadlink sur Twitter, sur YouTube, sur LinkedIn et sur Facebook.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.