Des volumes de cargaisons jamais vus et un solide rattrapage dans la quantité de matériel roulant disponible ont aidé à répondre à une demande massive

TORONTO –TransCore Link Logistics a terminé le quatrième trimestre de 2018 avec ses plus faibles volumes de cargaisons de l’année, tandis que les volumes de camions établissaient un nouveau record pour le trimestre. Les volumes de cargaisons du quatrième trimestre ont affiché une baisse de 31% par rapport au quatrième trimestre de 2017 et de 15% comparativement au troisième trimestre de 2018.

Avant les Fêtes, les volumes de cargaisons de décembre ont démontré une belle vigueur, avec des chiffres ressemblant à ceux de juillet alors que la capacité de transport se trouvait à un niveau plus sain. Des déclins étaient anticipés à la fois dans les disponibilités de camions et de cargaisons pour la fin de décembre. Avec trois journées d’expédition de moins que novembre, les affichages de cargaisons de décembre ont décliné de 9% par rapport au mois précédent, bien que le nombre moyen d’affichages quotidien ait été en hausse de 6%.

FAITS SAILLANTS DES VOLUMES DE FRET EN 2018 :

  • Les volumes de cargaisons les plus élevés de l’année l’ont été en janvier, les plus bas étant enregistrés en décembre. Les volumes de cargaisons de janvier ont par ailleurs été les plus élevés de toute l’histoire de Loadlink.
  • Les volumes mensuels de janvier à juillet ont été les plus élevés jamais enregistrés pour chacun de ces mois.
  • La croissance la plus significative sur une base mensuelle a été observée en janvier, celle-ci ayant été de 41% par rapport à décembre 2017.
  • La croissance la plus significative sur une base annuelle a été celle de janvier, étant de 81% supérieure à janvier 2017.
  • Sur une base annuelle, les volumes de cargaisons totaux ont affiché une croissance moyenne de 10% comparativement aux volumes totaux moyens de 2017.

Utilisation du matériel roulant

Faisant contraste avec les volumes d’activité d’expédition de marchandise, les affichages de matériel roulant ont grimpé de façon régulière et fur et à mesure que l’année progressait. Les volumes de matériel roulant de janvier ont atteint leur plus bas niveau depuis  2005 mais sont repartis à la hausse par la suite, octobre et novembre ayant été les mois où les plus hauts volumes de matériel roulant ont été affichés depuis que Loadlink compile ces données. Les volumes de matériel roulant les plus élevés ont été observés en novembre, les plus bas l’ayant été en février.

Les affichages de matériel roulant de décembre ont glissé de 20% par rapport à ceux de novembre mais ont néanmoins grimpé de 52% comparativement à décembre 2017. Il est courant de constater une baisse des affichages de matériel roulant en décembre. Cette tendance est en lien direct avec la baisse du nombre de chauffeurs disponibles, plusieurs d’entre eux passant du temps en famille pendant les Fêtes.

Ratio camions par cargaison

La capacité s’est légèrement resserrée en décembre, passant d’un ratio compétitif de 3,20 camions par cargaison en novembre pour attendre 2,82. L’année a débuté avec un ratio à l’avantage des transporteurs, environ un camion pour chaque cargaison affichée sur Loadlink. Ce ratio est demeuré relativement stable jusqu’au deuxième trimestre de 2018, alors que la capacité a commencé à reprendre du poil de la bête avec une reprise des volumes de camions jumelée à une décroissance des cargaisons disponibles. Cet accroissement de la capacité s’est poursuivi jusqu’en octobre, alors qu’elle a atteint un sommet annuel de 3,22 avant de se replier par la suite.

Impact de l’industrie sur le marché ponctuel

Les niveaux de capacité serrés observés au début de 2018 étaient dus à la combinaison d’une plus faible disponibilité des chauffeurs à la suite de la nouvelle obligation d’utiliser les dispositifs de consignation électronique et d’une application plus stricte des règles sur les heures de service à la fin de 2017, ainsi qu’à une explosion des volumes de cargaisons. Lorsque les chiffres de matériel roulant disponible se sont rétablis, ceux de volumes de cargaisons se sont mis à décliner. Cela pourrait avoir été attribuable au fait que les expéditeurs et courtiers de fret ont moins fait appel au marché ponctuel lorsqu’il était difficile de trouver de l’équipement de transport disponible, préférant plutôt signer des ententes contractuelles.

Les transporteurs ont été ravis de conclure des ententes hors du marché ponctuel puisque les taux offerts étaient déjà alléchants, les courtiers et expéditeurs tenant de leur côté à fixer des taux avant que le marché ponctuel reparte à la hausse, expliquant la hausse du nombre de contrats alloués. De nouvelles barrières tarifaires et incertitudes internationales ont très probablement contribué à la baisse marquée des affichages de cargaisons en milieu d’année. Sur une base annuelle, le ratio de camions par cargaison s’est accru du niveau de 1,14 qu’il était en décembre 2017 à 2,82 en décembre 2018.

Taux ponctuels

Les taux canadiens pour les charges entières ont crû de façon régulière en début d’année mais se sont stabilisés pendant l’été, après que la capacité soit revenue à des niveaux plus réguliers. Le taux de décembre a été 8% plus élevé que celui de décembre 2017. Les taux des charges entières transfrontalières sur Loadlink ont affiché une croissance plus soutenue tout au long de l’année, alors que le taux de décembre était 17% plus élevé sur une base annuelle. L’application stricte de l’obligation d’utiliser les dispositifs de consignation électronique aux États-Unis, combinée à l’imposition de nouvelles barrières tarifaires pourrait avoir affecté ces taux plus sévèrement que ceux proposés pour les mouvements de transport intra-canadiens.

freight_index_graph_fre.pngfreight_index_piemap_fre.png

À propos des indices TransCore

Les tarifs de charges complètes par région peuvent être connus grâce à l’outil Rate Index de TransCore, tout comme les données historiques et en temps réel des volumes totaux de camions et de cargaisons, sans oublier les ratios de régions spécifiques, auxquels on peut accéder via le Posting Index de TransCore.

L’indice de fret canadien de TransCore mesure de façon précise les tendances en matière de transport de fret par camion. Les composantes de l’indice de fret sont recueillies auprès d’environ 5 600 entreprises de camionnage et courtiers en transport du Canada. Ces données incluent toutes celles soumises par les clients de Loadlink en ce qui a trait aux cargaisons domestiques, transfrontalières et inter-états.

À propos de TransCore Link Logistics

Recherchant un meilleur moyen de jumeler les charges de fret disponibles avec les camions, TransCore Link Logistics a créé en 1990 Loadlink, un plateau de cargaisons reliant courtiers, transporteurs, propriétaires-exploitants et flottes privées du Canada à une base de données en temps réel de 15 millions de cargaisons, d’expéditions et de camions, soit la plus importante du secteur. L’indice de fret canadien définit désormais le mouvement du fret sur le marché. La société fournit également à ses clients des solutions de répartition, les manifestes d’ACE/ACI , l’indice d’affichage, des solutions de crédit, de l’affacturage, des plateaux d’emplois de transport en ligne, un logiciel de kilométrage et plus encore.

Vous trouverez plus d'informations sur TransCore Link Logistics sur le site www.transcore.ca, @loadlink sur Twitter, sur YouTube, sur LinkedIn et sur Facebook.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.